Les alentours de
Rennes le Chateau
passent pour être curieux
si ce n'est insolite,
en effet des
phénomènes paranormaux
y ont été observés.

 Le diable de Rennes le Chateau

  La maison hantée de Lathénouse.
Observations d'
OVNI dans la région
de
Bugarach et du Cardou.

17 Janvier Annonces Avant Saunière Avens Chateaux Chercheurs Croix
Curés Découvertes Décryptage Divers Documents Eglises Forum-Secours
Fouilles Franc-Maçonnerie Hypothèses

Insolite
Journal Les Mines Liens
Littérature Logis Météo NEWSLETTER Personnages Pierres Gravées Poussin
Prieuré de Sion Souterrains NEW T'CHAT FORUM Templiers Tombeaux

L'hostellerie de Rennes les bains, hôtel restaurant 

Pays de Couiza est le site des 24 communes du territoire, dans l'Aude, ou se situe Rennes le Chateau, Rennes les Bains, et les autres...
Le Centre de Tourisme Equestre de Blanchefort à Cassaignes 



 

Pic de Bugarach

La montagne fleurie

Document fourni par Jacques Rivière

Le Diable du 15em en l'église Saint Malo

Le Cardou, une nouvelle cathédrale

A qui profite le crime ?

Le village fantôme des Moulines

Le diable à Blanchefort

La mort de celui qui en savait trop!

Le Rocher curieux

Les fantômes templiers

Le 17 janvier

Le Razes dans les centuries de nostradamus

Le gisant du razès

~~~~~~~~

Photo du pic de Bugarach
Prise du village de camps sur l'Agly

Aucun commentaire, à vous d'apprécier !

~~~~~~~~

La montagne fleurie


Photo cliquable
Le temps de réaction pour l'animation est de 15 secondes.

~~~~~~~~

Document fourni par Jacques Rivière
Etude Marie madeleine

~~~~~~~~

Documents transmis par Ulpian



~~~~~~~~

Texte de nephil
Photos prises au pic de Bugarach




C'est surtout l'objet du haut qui m'intrigue, en utilisant le logiciel ACDSee ou un autre, en zoomant suffisamment, on distingue très bien dans le haut un objet qui a une symétrie, avec ce qui ressemble à deux hublots bleuâtres !!!???
Dans le bas, de loin cela ressemble également à un objet, mais en zoomant autant que pour le précédent, la structure semble être de la roche, mais on dirait plutôt une entrée ou une sortie mal camouflé !!!???

Nephilim

~~~~~~~~

Le gisant du razès

Travail et étude de la carte de Boudet réalisé par Vortron
pour obtenir des renseignements sur cette carte, prière de le faire via le forum sur le topic Carte Boudet

~~~~~~~~

LE DIABLE DU 15 em SIECLE
En l'église Saint Malo
Dinan - Cotes d'Armor



Photos réalisées par Thierry Plier membre de L'AICT
suite aux informations d'André Galaup.
~~~~~~~~

LA FONTAINE DE LA MADELEINE
Phénomène étrange

Photo prise en 1988 à la fontaine de la madeleine.
A droite, Jean Pellet et Melle Lelièvre
qui observent ce phénomène étrange.
~~~~~~~~

retour haut de page

LE CARDOU
Une nouvelle cathédrale

 Le mont culminant du cromlech de Boudet fascine et ce faisceau fait converger beaucoup d'esprits. Il s'agit du Cardou ou Cardon. Essayons de dégager les origines de ce nom qui ne provient pas directement de la présence de cette plante potagère voisine de l'artichaut. Celui qui a arpenté les pentes du Cardou a pu observer de nombreuses essences, mais de cardons, nenni!
La traduction latine de cardo, cardinis exprime
· le pivot d'une machine, le gond d'une porte
· le point extrême, vertical, le pôle, le point d'arrêt, de départ, le centre
· le point important, le moment critique
qui a donné "Cardinalis" cardinal, ce qui est essentiel, principal, fondamental. L'exemple des nombres cardinaux sur lesquels sont formés les autres nombres.
D'ailleurs, Chompré dans son dictionnaire abrégé de la fable nous dit que Carda, Cardea ou Cardinea est la déesse des gonds de portes (!). C'est la déesse qui présidait au cœur (cor, cordis), au foie et aux entrailles du corps humain. Ovide lui donne la fonction d'ouvrir et de fermer. Ouvrons la porte du dictionnaire.
Cardon: plante potagère voisine de l'artichaut dont on consomme les feuilles ou cardes, de l'ancien Provençal cardo qui désigne la nervure de la feuille du cardon. La carde ou nervure médiane des feuilles du cardon a donné son nom à cette plante. La cardamine, sorte de cresson des lieux humides, est une plante crucifère. La carde est ce qui donne la direction.
Cardo et decumanus sont les axes majeurs orientés respectivement Nord-Sud et Est-Ouest qui servaient à la construction d'une ville romaine (quatre divisions principales). Leur intersection correspondait au centre de la ville (groma ou gruma du nom de l'équerre d'arpentage qui servait à continuer la division en sous-multiples). Le cardo maximus représentait l'axe du monde et le decumanus maximus la course du soleil.
Ainsi au sens de pivot, de porte, s'est également adjointe l'idée d'axe, de passage et du cœur, l'organe qui charrie (carrus, le chariot).
Suivons encore Chompré et Dom Pernety dans ses fables égyptiennes et grecques: Charon ou Caron, le nocher des Enfers, fils de l'Erebe (l'enfer) et de la Nuit, passait les Ombres (les âmes séparées des corps) vers les Champs Elysées. A l'aide d'une barque pour une pièce de monnaie (obole) qu'elles étaient obligées de lui donner, les Ombres passaient le Styx, l'Achéron et le Cocyte. Il refusait de recevoir dans sa barque les âmes de ceux qui n'avaient pas été inhumés. Il les laissait errer cent ans sur le rivage sans être touché des instances qu'elles faisaient pour passer.
Résumons. Nous avons une porte, un schéma de construction basé sur la croix, un cœur, un lieu où l'âme peut se libérer et où l'obligation morale du versement d'une obole est la bienvenue. Les principaux éléments qui caractérisent un sanctuaire comme pourrait l'être une cathédrale. Il ne manque plus que le dieu.
Laissons le mot de la fin à Don Pernety dans les fables. "On disait que Pluton, le dieu des richesses, faisait son séjour sur les Monts Pyrénées. Les Anciens parlent de ces montagnes comme fertiles en mines d'or & d'argent: on dit même, par une espèce d'hyperbole, que ces montagnes & leurs collines étaient presque toutes des montagnes d'or (Possidonius). Aristote nous apprend que les premiers Phéniciens qui y abordèrent, y trouvèrent une si grande quantité d'or & d'argent, qu'ils firent leurs ancres de la matière précieuse de ces métaux. En fallait-il davantage pour feindre que des lieux si riches étaient le séjour du dieu des richesses?" (livre 3, chap. 6).
Références
Dom Joseph Pernety; Les fables égyptiennes et grecques; Ed. Delalain, Paris 1786, reprint de la Table d'Emeraude 1982
Chompré; Dictionnaire abrégé de la fable; Ed. Carez, Toul 1787

François Deygout

retour haut de page

A QUI PROFITE LE CRIME ?

Les trois coauteurs du serpent rouge sont morts dans des circonstances suspectes !
Louis Saint maxent, décédé le lundi 6 mars 1967 à 7 heures
Gaston De koker, décédé le lundi 6 mars 1967 à 9 heures
Pierre Feugère, décédé le mardi 7 mars 1967 à 6 heures 20
La cause de la mort est identique dans les trois cas. Décès par pendaison !
Le seul lien qui les unissait, le serpent rouge.

retour haut de page

LA MORT DE CELUI QUI EN SAVAIT TROP SUR RENNES LE CHÂTEAU !

Article N° 2315 de Paris jour
du mardi 21 février 1967

La D.S.T. (Direction de la Surveillance du Territoire, c'est-à-dire le contre-espionnage) s'intéresse de près à l'enquête, ce qui donne à penser que la victime a pu être mêlée à une affaire d'espionnage. C'est un cheminot de la gare de Melun qui a découvert le corps à 4 h du matin sur le ballast, près du pont du chemin de fer. Les vêtements du mort étaient éparpillés non loin de lui. Sa montre était arrêtée à 23 h 27. C'est l'heure où le Paris-Genève qui part de la gare de Lyon à 23 h 02 traverse la gare de Melun. Le Pakistanais est vraisemblablement tombé du train. Mais dans quelles circonstances ?... (Suit la description des voitures du Paris-Genève et de leur système de verrouillage)... Il ne peut être question, par conséquent, que d'un suicide ou d'un crime. La première hypothèse n'est pas écartée, mais les enquêteurs ont trouvé beaucoup de détails troublants,

« Fakhar-UI-Islam voyageait beaucoup. Le passeport de ce garçon de vingt ans porte une vingtaine de visas de différents pays. On a retrouvé aussi parmi ses papiers un arrêté d'expulsion de l'Allemagne de l'Ouest et plusieurs pièces d'identité qui portaient des photos d'hommes, des Pakistanais en turban et des Européens blonds, mais son portefeuille a disparu. Il semble que Fakhar-UI-Islam ait débarqué à Orly le 16 février. Mais pourquoi a-t-il été expulsé d'Allemagne ? On l'ignore, comme on ignore encore ce qu'il allait faire en Suisse.

« Autre détail curieux : on aurait dû retrouver ses bagages à l'arrivée du train à Genève où la police, prévenue, a fouillé tous les wagons. Elle n'a pas découvert la moindre valise. Ce qui est anormal, car les vêtements du mort sont ceux d'un homme élégant qui ne devait pas voyager sans bagages.

« Un assassinat dans un rapide aussi fréquenté que le Paris-Genève peut paraître difficile à réaliser. Mais il n'est pas impossible. Deux hommes qui guettaient le Pakistanais, dissimulés dans le soufflet, pouvaient fort bien le maîtriser par surprise et le précipiter sur la voie sans que personne s'en aperçoive ».

Or, un document adressé anonymement à quelques personnes et qui se rattache aux papiers Lobineau, puisqu'il est intitulé : Les Dossiers secrets de Henri Lobineau : à Monseigneur le comte de Rhedae, duc du Razès, le légitime descendant de Clovis 1er, roi des Francs, sérénissime rejeton ardent du roi Saint-Dagobert II, son humble serviteur présente ce recueil... etc., contient les phrases suivantes :

« L'affaire de Rennes-le-Château touche tout le Languedoc, c'est même une petite guerre entre services secrets. Un cas parmi les autres, la disparition de la serviette de cuir de Léo Schidlof transportée par un certain Fakhar-Ul-Islam. Cette serviette contenait les actes ainsi que les dossiers secrets de Rennes entre 1600 et 1900 et devait être remise le 17 février 1967 à un agent délégué par Genève en Allemagne de l'Ouest. Or Fakhar fut expulsé et se retrouva à Orly le 16 février. A Paris, il attendait des ordres. Il rencontra le 18 un certain Herbert Régis, ingénieur ;

Le 20 février, on retrouva le corps de Fakhar-UI-Islam sur le ballast près de Melun. Il était tombé du rapide Paris-Genève. Plus trace de serviette. Tel est un des multiples épisodes de cette guerre secrète. Ici, le silence est règle d'or... ».

retour haut de page

LE VILLAGE FANTOME DES MOULINES

Sur la route, du Pont d'Orbieu à Fourtou, le voyageur sera surpris de découvrir dans un fond de vallée une petite chapelle champêtre toute esseulée, entourée de son cimetière ; c'est l'église des Moulines. Cette chapelle a été pillée voilà quelques années et les statuts de plâtre gisaient éventrées parmi divers gravats. Les gens du pays vous raconteront qu'il existait dans cette vallée, un village disparu maintenant, un très vieux village englouti par l'Orbieu !
Sur une colline voisine, un clocher solitaire semble sonner un glas perpétuel au souvenir attaché de ce lieu.
En fait, il existe un camp fortifié aux alentours de ce clocher et les ruines voisines d'un village abandonné semblent traduire la réalité d'un souvenir ancien, gardé par la mémoire collective.

retour haut de page

LES FANTOMES TEMPLIERS

Dans la nuit du 12 au 13 octobre
Au Bézu dans les ruines du château, à la clarté lunaire vous apercevrez l'a pic vertigineux et la métairie des Baruteaux : là se trouve le puits mystérieux ou repose depuis plus de six cents cinquante ans la petite cloche d'argent des templiers.
Toutes les nuits, du 12 au 13 octobre, selon la légende, elle sonne le glas. Vous verrez ensuite une longue file d'ombres blanches venant du cimetière abandonné et montant vers les ruines. Ce sont les ombres des templiers trépassés ;
Ils cherchent l'église, la petite église d'autrefois pour y chanter l'office des défunts.
C'est paraît-il une vision assez impressionnante. L'ancien chantre du Bézu, Raymond Sire disait qu'à sa connaissance personne n'avait jamais eu le courage d'attendre l'arrivée des ombres dans les ruines.

retour haut de page

LE DIABLE A BLANCHEFORT

Le Diable garde à Blanchefort un trésor de dix-neuf millions et demi ( environ 3 millions d'euros ), pas un sou de plus ni de moins. Un jour une bergère du voisinage le surprend en train de compter ses pièces d'or ; les paysans de Rennes appellent alors un sorcier qui accepte de se battre avec le démon pour tenter de lui arracher son bien, moyennant un honnête pourcentage sur le butin. Sur le point de réussir, le sorcier appelle à l'aide les villageois, mais ceux-ci, pris de peur, s'enfuient et l'affaire tourne au fiasco. La légende ajoute que le Marquis de Fleury, propriétaire des lieux, intenta un procès aux villageois pour violation de propriété.

retour haut de page

LE 17 JANVIER 2002

Seules, deux églises en France possèdent une particularité liée au soleil. Saint Sulpice à Paris et la Cathédrale de Chartres. Toutes deux possèdent un vitrail dans lequel un trou aménagé par lequel le soleil projette une marque lumineuse au sol.
A Saint Sulpice, au solstice d'été cette trace matérialise le méridien du lieu, qu'il ne faut pas confondre avec le méridien de Paris situé à 200 mètres à son Est.
Nous pouvons affirmer qu'un phénomène lumineux lié au soleil existe aussi à Rennes le Château. Nous l'avons observé le 17 janvier 2002. Voici les Photos.

phénomène du 17 janvier dans l'église de Rennes le Château photo cliquable

 Phénomène produit
le 17 Janvier

phénomène du 17 janvier dans l'église de Rennes le Château
photo cliquable

Le 17 janvier 1781 à Rennes le château s'éteignait Marie de Negri d'Ablès dame d'hautpoul Blanchefort.

Le 17 janvier 461 s'éteignait Saint Antoine à l'âge de 105 ans.

Ce que les membres de l'A.I.C.T ont pu constater ce 17 janvier 2002 en l'église de Rennes le Château, c'est que le rayon dit des pommes bleues était projeté sur le pilier à l'endroit exact de la Rosace, entre la station numéro 1 du chemin de croix et la station numéro 2, celle de Saint Antoine Ermite et ceci à 11 heures GMT, et non à midi solaire comme il est dit dans la plupart des ouvrages.
Ceci s'explique puisque la déclinaison magnétique est de 0,07° ou de 0,04 gr Est par an, donc si nous faisions le calcul de 1891 époque des travaux, fait dans l'église par Saunière, cela fait donc 111 ans, que multiplie 0,07° soit 7,7° de déclinaison Est, sur une longueur de 8 mètres environ; c'est à dire du vitrail laissant passer la lumière dite des pommes bleues au mur lui faisant face.
Il y a donc 111 ans, le phénomène lumineux était environ à 1 Mètre10 plus à l'Ouest donc en dessous de la première station du chemin de croix.
Faites vos calculs et tirez en les conclusions qui vous conviennent, elles nous intéressent!

retour haut de page

LE RAZES DANS LES CENTURIES DE NOSTRADAMUS.

Privés seront Razes de leurs harnois,
Augmentera leur plus grande querelle,
Père Liber deceu fulg. Albonois,
Seront rongés sectes à la moelle.

Ceux de Razes (de la conspiration du Razes) se ront dépouillés de leur vétements (il seront mis à nus et révélés au public), ce qui engendreras parmi eux une grande dispute. A cause (ou en raison de) du "Père des Livres" (Le Livre des Livres !), ils recevront les foudres des Albonois ( Albanais dans les sens de "ceux-qui-habitent-le-pays-Blanc"; les sectes (les groupes d'illuminés de toutes sortes qui "manipulent" le mystère du Razès) seront rongées jusqu'à la moelle (elles se révèleront corompues, "pourries".

Longue crinite le fer le Gouverneur
Faim, fièvre ardente, feu et de sang fumée :
A tous estat Joviaux grand honneur,
Séditions par Razès allumée.

Le temps viendra où une "longue" comète frapera Jupiter le "Gouverneur des Planètes". Ceci provoquera chez les observateurs du phénomène une exitation (fièvre ardente) et une curiosité scientifique exarcerbée (faim de connaissances).
Cette collision sera comme un spectacle de feu avec des projection gazeuses (fumée) couleur sang. Ces temps là seront comme une annonce pour que ceux de Razes "allument " la sédition (la révolte).

Du lieu esleu Razes n'estre contens,
Du lac Leman conduite non prouvée :
Renouveller on fera le vieil temps,
Espeuillera la trame tant couvée.

Ceux de Razes ne seront pas contents à cause que ceux du Lac Leman renouvellant une ancienne alliance ou trahison, les dépouilleront des fruits, "bénéfices" attendus de la Conspiration qu' ils fesaient depuis si longtemps "couver".

En péril monde et Rois féliciter,
Razes esmeu par conseil ce qu'estoit
L'Eglise Rois pour eux peuple irriter
Un montrera apres ce qu'il n'estoit.

Vue que les Rois ( les dirigeants du Monde ) se félicitent de l'instabilité du moment même si par leur conduite ils mettent en péril le Monde, ceux de razès décideront, à l'issue d'un grand concile, de dénoncer cet état des choses. Là dessus l'Eglise (qui fait les Rois) essait d'exiter le peuple contre ceux de Razes, en conséquence de quoi l'un d'eux (de l'Eglise? ou de razès?) montreras son vraie visage.

De bien en mal le temps se changera
Le pache d'Aust des plus Grands esperance :
Des Grands deul L V I S trop plus trebuchera,
Cognus Razes pouvoir ni cognoissance.

Malgré les plus espoir des plus Grands sucités par la Paix (ou le pacte) d'Août, tout le bien que l'on pouvait en retirer au bout d'un certain temps se changera en mal. Car les Grands ont comis ou comettrons encore trop d'erreurs. Le savoir, la "connaissance", (la puissance) de Cognus Razez (le chef de la conspiration?) n'auront aucun pouvoir sur ces évènements.

Les deuils laissez, supremes alliances,
Raze Grand mort refus fait en à l'entrée :
De retour estre bien fait en oubliance,
La mort du juste à banquet perpétrée
.

Des alliances "suprèmes" que contracteront les "Grands" il résulteras beaucoup de deuils (ou encore les Grands devront faire "le deuil" de ces "alliances"). La Mort du Grand Raze (autre nom du chef de la conspiration ?) ne sera pas annoncée, en retour "On" oubliera (on occultera, on fera en sorte d' effacer des livres d'Histoire le fait que le "juste" a été tué (par trahison) pendant le banquet (de concilliation).

Tout innonder à la Razée perte,
Vol de mur, mort de tous biens abondance :
Eschappera par manteau de couverte,
Des neuf et vieux sera tournée chance
.

En ces temps, à cause des "fuites" dans ses rangs, le parti de la Razée (du parti de ceux qui on le crâne razé : les intégristes catholiques selon J. C.de Fontbrune) vera sa perte. Ses bien seront volés, disparus "sous le manteau"(comme s'ils étaient victimes d'une vaste escroquerie ), ce sera pour elle la ruine. L'issu du combat souterrains entre traditionaliste et novateurs s'en trouvera changé.

Au lieu mis la peste et fuite naistre,
Temps variant vent. La mort des trois Grands :
Du ciel grand foudres estat des Razes paistre,
Vieil près de mort bois peu dedans vergans.

Les "pasteurs" du parti de Razès" déclancheront le foudres du ciel et provoqueront la mort des "trois Grands" (chef d'Etats? où plutôt chefs de la coalision anti Razès?). La bataille provoquera une fuite des populations pour échaper à la "peste" repandue lors des combats. Le "Vieux" (personnage symbolique tel que le "Vieux de la Montagne" ou titre tel que 'l'Ancien", "le Sage"?) sera atteint par cette "peste" commencera à dépérir tel que du bois mort.

Remis seront en leur pleine puissance,
D'un point d'accord conjoints, non accordez :
Tous defiez plus aux Razes fiance,
Plusieurs d'entre eux à bande debordez.

Un "accord" sera conclu entre "pro" Razès et "anti" Razès, les premiers s'en rementant (se rendant : déposant les armes) aux seconds. Mais à cause du climat de défiance générale, cet accord sera tout de suite dénoncé par une faction des pro Razès.

Pour Razes Chef ne parviendra à bout,
Edicts changez, les serrez mis au large :
Mort Grand trouvé moins de foy; bas dedo (debout)
Dissimulé, transi frappé à bauge.

Le Chef du Parti de Razès ne gagnera pas , les lois changerons, les séditions seront tenues éloignés. La foi en le "Grand Mort" (Le Christ ou le fameux "Grand Romain"?) en sortira diminuée. Ses adeptes pourchasés par la vindicte populaire seront réduit à se disimuler et à pratiquer leur culte dans des masures.

retour haut de page

LE ROCHER CURIEUX

Un certain nombre de visiteurs du site nous ayant demandé de publier cette photo insolite,
nous le faisons.
Est-ce une anomalie géologique où est-ce que dans les temps reculés
des hommes ont aidés la nature ?
Une croix à droite, une tête de diable à gauche,
à chacun son interprétation

 Un rocher curieux
photo cliquable

 Un rocher curieux
photo cliquable

Photos DJC

retour haut de page

E-Mail : Contact

Retour à l'accueil